LA BOMBE À RETARDEMENT DES DETTES REPORTÉES QUI ATTEND LES TPE

Date de parution: 
19/06/2020

Le SDI souligne sur France Bleu les grandes difficultés qui attendent les TPE à court terme suite au déconfinement.

L’ensemble des dettes sociales, fiscales, d’emprunt, reportées pour maintenir les entreprises en état de sommeil dans l’attente de la reprise constituent une bombe à retardement quant à la capacité de ces mêmes entreprises à assumer leurs charges courantes et ce passif à brève échéance.

Certes, le PGE (Prêt Garanti par l’Etat) représente une autre forme de soutien non négligeable, pour autant qu’il ait été accordé et que nous disposions là encore à terme des moyens de le rembourser. Il n’en reste pas moins que contracter un prêt pour payer des charges accumulées sur un temps de fermeture contrainte pour des raisons administratives ou sanitaires résout la problématique de recouvrement des services des impôts et des URSSAF mais pas celle des chefs d’entreprise !

C’est pourquoi le SDI entend peser de tout son poids dans le prochain projet de loi de finance afin que puissent bénéficier d’un accompagnement les 400.000 TPE et leurs 600.000 salariés qui affirment être en danger imminent.