FAFCEA : Les artisans face à l'omerta

Date de parution: 
17/10/2019

Après une année 2019 catastrophique pour leur formation continue, les artisans se heurtent à une absence totale d’information quant aux modalités de prise en charge de leur formation pour l’année 2020.

En mars 2019, le FAFCEA a suspendu toute prise en charge au nom de problèmes budgétaires désignés comme étant de la responsabilité des pouvoirs publics. Ces derniers ont justifié de leur bonne foi en soulignant le refus de 240.000 artisans-assimilés salariés de cotiser deux fois : une fois en qualité d’artisans et une fois en qualité de salarié. Sous l’impulsion du SDI, les pouvoirs publics ont compensé l’intégralité du manque à gagner pour 2019. Le FAFCEA n’en a pas moins changé drastiquement l’accès au droit à la formation continue des artisans en cours d’année en le divisant par deux !

L’IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales) devait rendre un rapport à fin juin 2019. Selon les informations du SDI, ce rapport est finalisé mais les autorités refusent de le communiquer. Pour quelle(s) raison(s) ? La double cotisation sera-t-elle maintenue ? La prise en charge de la formation par le FAFCEA au rabais va-t-elle être reconduite ? Où sont passés les fonds complémentaires de 2019 ? Quels financements pour 2020 ?

Pour le SDI, le rapport de l’IGAS doit être rendu public afin que les artisans et les centres de formation puissent porter un jugement éclairé, s’impliquer et demander le cas échéant des comptes aux responsables de cette situation intolérable !

Après une année 2019 catastrophique pour leur formation continue, les artisans se heurtent à une absence totale d’information quant aux modalités de prise en charge de leur formation pour l’année 2020.

En mars 2019, le FAFCEA a suspendu toute prise en charge au nom de problèmes budgétaires désignés comme étant de la responsabilité des pouvoirs publics. Ces derniers ont justifié de leur bonne foi en soulignant le refus de 240.000 artisans-assimilés salariés de cotiser deux fois : une fois en qualité d’artisans et une fois en qualité de salarié. Sous l’impulsion du SDI, les pouvoirs publics ont compensé l’intégralité du manque à gagner pour 2019. Le FAFCEA n’en a pas moins changé drastiquement l’accès au droit à la formation continue des artisans en cours d’année en le divisant par deux !

L’IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales) devait rendre un rapport à fin juin 2019. Selon les informations du SDI, ce rapport est finalisé mais les autorités refusent de le communiquer. Pour quelle(s) raison(s) ? La double cotisation sera-t-elle maintenue ? La prise en charge de la formation par le FAFCEA au rabais va-t-elle être reconduite ? Où sont passés les fonds complémentaires de 2019 ? Quels financements pour 2020 ?

Pour le SDI, le rapport de l’IGAS doit être rendu public afin que les artisans et les centres de formation puissent porter un jugement éclairé, s’impliquer et demander le cas échéant des comptes aux responsables de cette situation intolérable !