MÉDIAS : LE SDI APPELLE LES POUVOIRS PUBLICS A MAINTENIR L’EFFORT AUPRÈS DES TPE AU-DELÀ DU 1ER JUIN

Date de parution: 
12/05/2020

Jusqu’à présent, les mesures mises en place par les pouvoirs publics ont bénéficié au maintien de l’emploi à l’appui des 24 milliards d’euros de prise en charge des salaires, à comparer aux 2,4 milliards versés à ce jour aux TPE par le fonds de solidarité.

Vidéo : https://youtu.be/PbzASQaU2lI

Jusqu’à présent, les mesures mises en place par les pouvoirs publics ont bénéficié au maintien de l’emploi à l’appui des 24 milliards d’euros de prise en charge des salaires, à comparer aux 2,4 milliards versés à ce jour aux TPE par le fonds de solidarité.

Cette mesure de chômage partiel était, et reste, nécessaire. Néanmoins, les emplois préservés durant le confinement ne pourront être maintenus à court et moyen terme si les entreprises qui en sont la source disparaissent !

C’est pourquoi le SDI agit auprès des pouvoirs publics afin que tout soit mis en œuvre, non plus à destination des salariés mais de nos TPE, afin d’éviter qu’elles ne ferment leurs portes dans un contexte de reprise sur un temps long.

Le SDI propose l’exonération des charges patronales sur les salaires, ainsi que des charges URSSAF des responsables de TPE, au moins jusqu’à fin août, voire jusqu’à la fin de l’année 2020.

Ce dispositif, accompagné d’une mesure « zéro charges » au titre des heures supplémentaires, devra bien entendu s’appliquer aux TPE obligatoirement fermées, mais aussi à celles dont l’activité a été pénalisée par le confinement, faute de clients notamment.

 

Cette mesure de chômage partiel était, et reste, nécessaire. Néanmoins, les emplois préservés durant le confinement ne pourront être maintenus à court et moyen terme si les entreprises qui en sont la source disparaissent !

C’est pourquoi le SDI agit auprès des pouvoirs publics afin que tout soit mis en œuvre, non plus à destination des salariés mais de nos TPE, afin d’éviter qu’elles ne ferment leurs portes dans un contexte de reprise sur un temps long.

Le SDI propose l’exonération des charges patronales sur les salaires, ainsi que des charges URSSAF des responsables de TPE, au moins jusqu’à fin août, voire jusqu’à la fin de l’année 2020.

Ce dispositif, accompagné d’une mesure « zéro charges » au titre des heures supplémentaires, devra bien entendu s’appliquer aux TPE obligatoirement fermées, mais aussi à celles dont l’activité a été pénalisée par le confinement, faute de clients notamment.