PLAN POUR L’INSERTION DES JEUNES SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL : UN EFFET D’AUBAINE POUR LES GRANDES ENTREPRISES QUAND LES PETITES PEINENT À ASSURER LEUR SURVIE !

Date de parution: 
23/07/2020

Le Premier Ministre Jean Castex a dévoilé les grandes lignes du plan « 1 Jeune – 1 solution » doté de 6,5 milliards d’euros et visant à l’insertion de 800.000 jeunes de moins de 25 ans sur le marché du travail dès la rentrée prochaine.

Basé sur un principe « zéro charges intégral », ce type de dispositif a déjà été utilisé, notamment en 2008. Mais à l’époque, il était logiquement limité aux entreprises de moins de 20 salariés !

Le dispositif actuel est pour sa part accessible à toutes les entreprises sans distinction de taille, d’où son coût faramineux au regard des 3 milliards d’euros d’annulation de charges URSSAF péniblement obtenu dans le dernier projet de loi de finances pour les TPE.

En d’autres termes, ce plan est un véritable cadeau aux entreprises grandes et moyennes (même la CFDT en convient !), un effet d’aubaine dont elles ne manqueront pas de se saisir, lorsque nos TPE en difficultés cherchent désespérément des fonds pour subsister et donc sans projet d’embauche à ce stade.

 

Pour information, voici les éléments de l’aide tels que connu à ce jour :

  • Embauche d’un jeune (moins de 25 ans) en CDD d’au moins 3 mois ou en CDI
  • Plafond de rémunération : 2 SMIC
  • Durée du dispositif : embauches réalisées entre le 1er aout 2020 et le 31 janvier 2021 / plafond de l’aide de 4.000€, soit durant un an
  • Modalités : prime trimestrielle de 1.000€ à solliciter auprès de l’ASP (Agence de Services et de Paiement), comme pour le chômage partiel