Que veulent les98pourcent.fr ?

Date de parution: 
17/11/2016

Les 2,1 millions de TPE, artisans, commerçants, entreprises de moins de 20 salariés, lancent leur plateforme digitale de revendications dans le cadre de la présidentielle 2017 avec le soutien du Syndicat des Indépendants (SDI).

98% des entreprises en France sont invisibles

98% des entreprises en France comptent moins de 20 salariés. Elles sont présentent dans tous les secteurs d’activité, maillent tout le territoire, consomment et embauchent localement. Chacun d’entre nous côtoie quotidiennement l’un de ces 98%, du coiffeur au fleuriste en passant le café, l’hôtellerie, la restauration, la pharmacie, le médecin, l’électricien, le maçon, le buraliste,… Beaucoup d’autres travaillent pour des entreprises de plus grande taille dans les secteurs de la métallurgie, de la plasturgie, du service aux entreprises. Paradoxalement, la plupart d’entre nous connaissons peu ces structures qui irriguent notre quotidien, qui ne sont qu’à de rares occasions évoquées dans les discours politiques et ne font jamais la une des médias. Situés sous le radar des politiques publiques, leurs responsables ne se reconnaissent pas dans les organisations patronales traditionnelles, à tel point qu’une récente étude de BPIFrance relève que 74% d’entre eux ne se sentent pas véritablement entourés, et 45% de sentent isolés. Ces 98% sont de fait les grands oubliés de mécanos juridiques et administratifs toujours plus complexes, exclusivement pensés et conçus pour des entreprises dotées de moyens financiers et humains sans commune mesure avec les leurs.

Mettre en avant les revendications et propositions des TPE

La mesure individualisée de la pénibilité, le plancher de 24h de travail par semaine, les règles d’organisation du temps de travail issues de la loi El Khomri, la question du prélèvement de l’impôt à la source, sont autant d’exemples d’obstacles qui contraignent et étouffent les capacités de développement des professionnels indépendants. Pour couronner le tout, ils ont dû se battre ces neuf dernières années pour que soient enfin reconnus les dysfonctionnements de leur protection sociale, le RSI, sans qu’aucune solution de long terme n’ait encore été mise en place. La plateforme www.les98pourcent.fr mise ne place par le SDI leur donne l’opportunité d’une prise de parole directe. Les responsables de TPE sont en capacité d’y faire part de leurs témoignages, de leurs difficultés et de leurs attentes au travers d’exemples concrets issus de leurs pratiques quotidiennes qui les amènent à endosser tour à tour les habits de manager, de comptable, d’acheteur, de vendeur, de juriste, et demain, peut-être, de collecteurs de l’impôt sur le revenu de leurs salariés.

Influer sur les programmes dans le cadre de la présidentielle 2017

Les 2,1 millions de TPE représentent pour autant un formidable vivier d’emplois, un levier considérable de croissance de proximité. La plateforme www.les98pourcent.fr vise avant tout à pousser leurs revendications et propositions en interpellant directement les prétendants à l’Elysée pour 2017 via les outils digitaux, blog et réseaux sociaux. Traditionnellement très mobilisés à chaque échéance électorale avec des taux de participation parmi les plus élevés toutes catégories socio-professionnelles confondues, les 98% disposent d’un vrai pouvoir d’influence qu’ils sont désormais en capacité de faire valoir de façon unitaire au travers d’un outil commun, transversal et simple d’utilisation.

16 propositions concrètes confrontées aux programmes présidentiels

Sur la plateforme www.les98pourcent.fr, les TPE formulent 16 propositions concrètes pour l’emploi, la croissance, la formation, le financement, les contraintes administrative ou encore le RSI. Parmi ces propositions figure en bonne place celle visant à adapter les réglementations à la taille de ce segment d’entreprises par un volet spécifique des études d’impact attachées à chaque modification législative. En vue de favoriser la mobilité bancaire et donc la concurrence entre établissements bancaires, les 98% proposent la mise en place de la portabilité des comptes professionnels, à l’instar de ce qui existe au niveau des opérateurs téléphoniques. Alors que 44% des TPE déclarent avoir rencontré des difficultés de trésorerie en 2015, renforcées par les frais et agios bancaire, les 98% proposent le plafonnement des frais bancaires ainsi qu’un accès à des micro-crédits de trésorerie (de 5.000€ à 15.000€) directement accessibles via BPIFrance. Au constat maintes fois démontré de l’impact positif d’une baisse de charges comme levier d’embauches parmi les TPE et au regard de l’absence de résultats à cet égard dans les grandes entreprises via le CICE, les 98% proposent de réorienter massivement les fonds dédiés au CICE sur la baisse des charges sociales des TPE.

Chacune de ces 16 propositions, et des nouvelles qui pourraient émerger au travers de la plateforme, est confrontée en temps réel au programme des candidats à la présidentielle : une coche verte pour les propositions reprises ; une coche rouge pour celles qui restent à obtenir, soit qu’elles n’y figurent pas, soit qu’elles ne soient pas prise en compte. Ce rapprochement est pour l’heure limité aux 7 candidats de la primaire de la droite et du centre, lesquelles obtiennent un score moyen de 30% à 60% de reprise, dans l’attente d’une visibilité sur les programmes de l’ensemble des candidats futurs, quel que soit leur situation au regard de l’échiquier politique.

Toute personne intéressée est ainsi en capacité de vérifier la prise en compte de ses revendications, d’en définir par elle-même la pondération et, le cas échéant, d’interpeller directement le ou la candidat(e) concerné(e) via son compte Twitter.

Avec le soutien du SDI, 98% des entreprises françaises adressent un message digital exigeant d’identification et de prise en compte de leurs problématiques dans la campagne présidentielle 2017 !