Dialogue social

Réforme du droit du travail : un nouveau mirage pour les TPE ?

Alors que le projet de loi d’habilitation par ordonnances sur les mesures pour le renforcement du dialogue social vient d’être adopté à 270 voix… que reste-t-il des engagements de campagne pris par le Président auprès des boulangers, artisans, garagistes, coiffeurs, bouchers, médecins, commerçants, pharmaciens, infirmiers… soit 98 % des entreprises françaises qui représentent 2,1 millions d’entrepreneurs et autant d’employeurs potentiels, jusqu’à présent oubliés de projets de loi et de réformes systématiquement pensés à la démesure des grandes entreprises ?

Programme pour rénover notre modèle social : Les TPE fixent les lignes rouges

Dans le prolongement de la publication du « Programme de travail pour rénover notre modèle social », Marc Sanchez, Secrétaire Général du Syndicat des Indépendants (SDI), salut l’intérêt sémantique marqué pour les TPE/PME dans le cadre des réformes envisagées, tout en restant vigilant quant aux mesures annoncées, dont l’application indifférenciée à l’ensemble du spectre entrepreneurial peut s’avérer contreproductive pour les TPE, soit 98% des entreprises en nombre. Après la réforme du droit du travail de 2016 dont elles ont clairement été écartées, les TPE entendent fixer leurs lignes rouges.

Les élections dans les TPE de décembre 2016

Les organisations syndicales de salariés doivent compter sinon leurs troupes, du moins leur audience électorale. Il s'agit d'un élément clé de leur représentativité et donc de leur capacité à participer au dialogue social et, accessoirement, une clé visant à définir le nombre de leurs représentants dans les différentes instances paritaires ainsi que du niveau de leur financement public.

Subscribe to RSS - Dialogue social